Inflation 2015 à 7,4% #Madagascar

IPC National no 238 – Décembre 2015

Entre novembre 2015 et décembre 2015, l’indice des prix à la consommation augmente de 1,2 %. Si la hausse des prix observée à Mahajanga est minimale (0,7 %), la hausse des prix à la consommation à Antananarivo est maximale (1,4 %). Dans les autres grandes villes, la hausse des prix à la consommation varient de 0,8 % à 1,2 %. Sur le dernier trimestre (entre septembre 2015 et décembre 2015), l’indice général des prix augmente de 2,2 %. En glissement annuel (entre décembre 2014 et décembre 2015), la hausse des prix à la consommation est de 7,6 %. Pour cette année 2015, le taux d’inflation est de 7,4 %.

inflation-deflation

 

Quid de la relance économique vs cout du pétrole

Notre Post précédent parlait de la mécanique des prix du pétrole, les forces en présence, la géopolitique et donc les mouvements des prix en réaction à ces équilibres précaires.

Cela ne nous donne pas d’indication par contre sur les prévisions à plus ou moins courts termes et encore moins sur l’impact de l’économie mondiale notamment 2016.

Regardons de plus près à quelques indicateurs  qui nous mettrons sur la piste pour comprendre ce que pourrait être demain ;

La chine, maintenant pois lourd de l’économie mondiale ressert les boulons après avoir mené une politique de l’expansion à outrance. Un retour sur sa santé intérieur semble être le meilleur salue pour cette économie qui s’est évertué depuis des années à condamner les pays producteurs  (par manque de compétitivité ??).

Capture d’écran 2016-01-22 à 09.57.12

Or se recentrer maintenant sur une politique de consommation ne sera pas si facile que cela car le graphe ci après démontre une dette privée de la Chine à plus de 244% de son PIB

Coté Pétrole; la guerre de l’Or noir fait des débat collatéraux qui arrange certains pays dominant tout en faisant souffrir leur économie. Qui peut s’en sortir de si cette situation perdurait ;Capture d’écran 2016-01-22 à 09.55.23

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’Arabie Saoudite, le Kuwait, l’Iraq, l’Iran.
Qui serai les grand perdant ; le Canada, les USA, l’Egypt, La grande Bretagne, la Russie

L’Europe s’enlise dans ses problèmes sociaux tandis que la banque centrale européenne continue son assouplissement monétaire. Pourtant , l’impact est quasi nul . L’avenir ne lui est en plus pas favorable. Voici le 3 mauvaises nouvelles pour l’ECB

1)les breakeven de la production sont largement supérieur avec une corrélation supérieur à 70%

Capture d’écran 2016-01-22 à 09.54.54

2)le trade-weighted Euro est à la hausse, mais un autre abaissement des taux serait inutile
Capture d’écran 2016-01-22 à 10.28.04

3)) un QE qui se rétrécit
Capture d’écran 2016-01-22 à 10.29.06
Mais attention de ne pas se faire surprendre. Cette situation est conjoncturelle et ne constitue pas un équilibre très pérenne. La décomposition historique des prix du pétrole s’inscrit comme ci après. Nous pouvons voir qu’en fin d’année 2015 les demandes s’apprécient très sensiblement et qu’un déséquilibre de production issue de tension géopolitique peuvent ramener les cours sur des niveaux bien supérieurs.
Capture d’écran 2016-01-22 à 10.23.56

Pour ceux que ça intéresse, il faut surveiller de près le maintien du pouvoir de l’Arabie Saoudite par la famille régnante. La moindre faiblesse pourrait faire déraper les cours, mais cette fois dans l’autre sens.

Oil Price COMPRENDRE la mécanique

On vient de voir une baisse des carburants cette semaine, qui est consécutive à une chute des prix pétroliers depuis plus d’un an.

Le prix de baril est sur des niveaux qui nous ramène à ceux du début des années 2000. Pourtant notre compréhension du mécanisme (Offre et demande) ne peut fonctionner dans le monde actuel. La demande ne cesse de grossir et pourtant le prix continue de chuter

Voici une animation pour comprendre

 

Merci à Job Bos pour ce tres bon travail

 

Nouvelle année Nouveau départ #Madagascar

2016

Cher lecteur,

le cabinet Voxnovi, qui a été plutot silencieux ces derniers mois reprend du service.

Les analyses, les points de vues tant sur l’actualité, que sur la situation économique et politique de notre pays vont reprendre à l’occasion de cette année 2016. C’est un nouveau départ, c’est une nouvelle année.

Les enjeux pour 2016 sont d’une importance cruciale tant pour les personnages au pouvoir que pour leur opposant. Elle sera aussi déterminante pour de nombreux malagasy qui survivent dans un quotidien des plus sombres. C’est aussi pour le pays un tournant à ne pas manquer pour son histoire.  Les étapes de ces grands sommets que sont le COMESA et la Francophonie peuvent changer la face de notre petit monde.

Nous tenterons de comprendre pourquoi, mais aussi comment pouvoir y parvenir.

Souhaitons que les hommes de vertus, animés de pures intentions sauront relever le défi.

Le cabinet Voxnovi vous souhaite une excellente année 2016

FFKM ET PROCESSUS DE SORTIE DE CRISE

 

Contexte général

Situation bloquée : verrouillage de la situation par l’équipe au pouvoir qui veut y rester  à tout prix. Les menaces d’explosion  planent et tous les ingrédients sont là mais il n’y aura pas d’événement majeur allant dans le sens de bouleversement de la situation. L’armée est  en mille morceaux. Les militaires ne peuvent pas s’organiser pour une quelconque prise de pouvoir par l’absence d’une figure emblématique capable de rameuter et l’ensemble  des hommes de troupe et les chaînes de commandement vers une même cause. La classe politique, les syndicats et les sociétés civiles n’ont  aucune capacité pour organiser un mouvement de contestation d’envergure capable de provoquer une onde de choc à l’encontre du pouvoir. Cette situation donne un avantage certain aux tenants du pouvoir qui disposent d’immense moyen financier pour rester au pouvoir.

-Menace de retrait de la communauté internationale : C’est la première chose qu’elle ne doit jamais faire. Ce sera une main libre pour l’équipe au pouvoir et ce sera une erreur colossale de donner un champ libre aux puissance asiatiques.D’ailleurs l’Ambassadeur de Chine a déjà déclaré avant de partir que son pays est contre toutes formes de sanction à l’encontre de Madagascar et de ses acteurs politiques. Le message est clair.

Des actions urgent à entreprendre :

Renforcer les pressions internationales et les rendre effectives après la rencontre du GIC. Les sanctions vont tomber et les régimes d’impunité sur ceux qui sont a l’origine du blocage sont terminés.

-Accepter dans cette situation de blocage que le processus FFKM est la seule solution. C’est le moindre mal et c’est la seule alternative qui peut résoudre cette situation : écarter cette équipe et résoudre la crise par le dialogue.

-Consentir que la situation qui prévaut ne permette pas dans l’immédiat  la tenue d’une quelconque élection.

-En conséquence, la CI doit apporter son soutien à  ce processus FFKM. Elle doit comprendre le lien étroit entre l’Histoire de la Grande Ile, l’Histoire socio-culturelle à Madagascar pour  accepter cette démarche FFKM et sa qualité de véritable autorité morale :

a) Le christianisme fait partie des dimensions culturelles malagasy : la christianisation de la Grande Ile a été facilité par un syncrétisme religieux par un monothéisme JEHOVAH et ZANAHARY  qui sont tous les deux omnipotents et omniprésents.

b) La structure pyramidale du FFKM est parfaitement en parallèle avec celle de l’administration. A la base, dans les brousses reculées, ce sont les hommes d’église qui font les travaux de l’Etat car l’Etat est pratiquement absent : pharmacie villageoise des bonnes sœurs, orphelinat, école, résolution des différends, enseignement agricole ou artisanal etc. Ce sont des Raiamandreny au sens plein du terme. Les rivalités religieuses au 19 ème siècle entre protestants et catholiques ont fait que chaque village dispose actuellement d’au moins deux clochers. C’est le concept bien connu de « un village et deux clochers » qui explique l’enracinement profond de la religion chrétienne dans la société malagasy. A ce niveau, on dépasse l’aspect religieux de l’église pour devenir un symbole d’attachement à la terre. L’église des ancêtres sont de même valeur socio-culturelle que le tombeau des ancêtres et la maison des ancêtres. Un ressortissant du village qui ne se rend à son église au moins une fois par an pour prendre part aux devoirs communautaires est rejeté par la société villageoise.

c) A Madagascar, une ascension sociale ne peut se faire que par le biais de l’église. Toutes ces personnalités malagasy qui émergent et qui détiennent des postes importants dans différents domaines sont passées par l’église soit entant que diacre, responsables de l’administration de l’église ou autre mais il faut qu’elles aient des racines églises. Depuis  l’indépendance et surtout depuis l’avènement de l’œcuménisme la religion musulmane  est aussi parmi ces racines.

d) Les quatre chefs d’église sont des Emissaires pour faire connaître la volonté divine.

ffkm

Surmonter les difficultés

-Existence des deux mondes différents : l’un pour la laïcité de l’Etat avec une ligne de démarcation nette entre les choses de l’Etat, de la politique et celles de l’église. L’autre un mélange  artistique unique en son genre par le poids de l’Histoire.

-Existence de deux cultures et fonctionnements différents   :   Pour l’un la pièce maîtresse de ses fonctionnements est la diplomatie et l’autre  dispose un droit inaliénable de respect et une autorité presque divine.

-A travers l’Histoire de la Grande Ile, l’église est considérée comme l’antre des nationalistes

Comment procéder

-Ramener le FFKM à comprendre qu’en acceptant de mener ce processus, il évolue dans un monde  éminemment politique donc prôner les actions diplomatiques : entre autre accepter que la communauté internationale est incontournable et reste une partie prenante dans ce processus de sortie de crise. Accepter qu’il ne s’agit nullement d’un nouveau processus mais d’une continuité des précédents dialogues  pour mettre en valeur et capitaliser les acquis de ces différentes rencontres et résoudre les points d’achoppement qui restent. Aucune partie prenante ne doit perdre la face. Le FFKM reste dans sa qualité d’autorité morale mais une équipe technique dont les membres seront désignés conjointement par le quatre chefs d’église et la communauté internationale.

-Ramener les membres de la communauté internationale par des travaux de lobbying à accepter que le processus FFKM reste maintenant la seule issue à cette crise ; La ramener aussi à dialoguer avec le FFKM pour qu’elle puisse avancer aussi ses visions de choses et ses propositions.

-Ramener le FFKM à avoir un calendrier précis et une méthodologie précise

-Garder en focus que toutes ces démarches doivent aboutir à l’établissement d’un calendrier d’élection, afin de rétablir un ordre constitutionnel reconnu du monde entier mais surtout des malgaches

En marge de cette vision de sortie de crise, il devrait etre logique de rassembler autours de cette idée les forces bienveillantes pour sortir le pays de cette impasse. Les hommes honnêtes et de bonnes mœurs ne peuvent continuer de cautionner que ces manœuvres qui visent à maintenir au pouvoir contre vents et marrées une petite poignée d’homme sans scrupule, usant et abusant de son prochain. Quand ces hommes comme le Premier Ministre vont-ils enfin lacher et sortir ce train fou qui s’emballe et finira hors des rails. Ces hommes doivent rejoindre un collectif et un processus qui  permettra l’émergence d’un nouvel espoir de retour à une normalité constitutionnelle.

 

Si la CI jette l’éponge, je quitte immédiatement ma fonction !

Nous avons tous lu dans la presse d’aujourd’hui la position de la SADC , qui traduit en lettre le sentiment de lassitude du reste de la Communauté Internationale.
En effet, les aller-retour que l’exécutif  fait depuis 15 jours, ne semble être qu’une espèce de gain de temps pour ne pas aller à ces élections. Chacun se renvoyant la balle en campant sur ses positions. Les uns ne voulant pas quitter leur statuts de candidats, les autres ne voulant pas lâcher le pouvoir, le tout dans l’indifférence relative de l’armée et de la population.JOBBuro
La seule à s’indigner de cette situation est la CI qui voit une date butoir qu’elle a toujours défendu, arriver à grand pas sans aucune avancée dans les conditions de déblocage des fonds pour ces scrutins.
Pour la 1ere fois, les menaces déguisées se sont transformées en véritable coup de semonce d’avertissement. La Communauté va se retirer !

Interrogé sur la question, le 1er Ministre Jean Omer BERIZIKY intervient de manière surprenante : Si La CI jette l’éponge, je quitte immédiatement ma fonction.
Surprenant car sa position dénote diamétralement du reste de la classe politique, qui selon notre compréhension s’accroche, s’acharne à conserver les petits (ou gros ) acquis de  de cette interminable transition.

Il JOBleoy a plusieurs questionnements sur ce choix.
Soit J O Beriziky, las des blocages incessants pour faire appliquer le droit et les résolutions de la FDR, décide lui aussi de baisser les bras…
Soit J O Beriziky, décide de se débarrasser des chaines que cette FDR lui impose. Pour quelles raisons ? Dans quels buts et avec quels moyens ?

Notre sentiment sur ses intentions est plus ou moins dévoilées dans les précédentes réactions de la semaine dernières. Sa volonté à ne plus se laisser faire, nous laisse penser que sa détermination reste entière à vouloir être acteur de cette sortie de crise en gardant la tete haute.

La rédaction